Séminaire du 20 juin 2019 – Raffaela CUCCINIELLO

Séminaire clinique de la SFTF 2018
Coordinateurs : Karine BAUDELAIRE, Stéphane JUNG et Jérôme PAYEN DE LA GARANDERIE

Salle polyvalente de LA FONDATION L’ÉLAN RETROUVÉ, 23 Rue de La Rochefoucauld – 75009 Paris, jeudi 15 novembre 2018   – 20h30


Raffaela CUCCINIELLO
Anthropologue, thérapeute familial et psychologue exerçant en CMP (Paris).

 Les liens familiaux au risque des migrations


Les conséquences psychiques de la migration, au vue des politiques européennes mises en œuvre ces dernières décennies, sont souvent dramatiques. Les patients que nous recevons expriment un sentiment d’indignité, une crainte d’être éjecté de la communauté des vivants, d’être des sacrifiés, à la fois du monde qu’ils ont quitté et de celui dans lequel ils ont échu. Ils se sentent impuissants, au sens d’être des « hors lignée », dans l’impossibilité d’une inscription générationnelle, dans un empêchement de transmettre, de fonder. Nous nous proposons d’aborder, à travers des illustrations cliniques, certains enjeux thérapeutiques à l’œuvre dans la prise en charge de patients migrants au vue de leur rapport à la famille. Nous nous confrontons en tant que systémiciens à la nécessité méthodologique de créer un espace intermédiaire où de multiples représentations de la réalité, des logiques de pensée se doivent de coexister.

Publication récente : Errance du mineur ou errements du psychologue ? les paradoxes à l’œuvre dans la prise en charge d’un mineur isolé pendjabi dans Migrations Société, 2015