Séminaire du 15 novembre 2018 – Hélène DAVTIAN

Séminaire clinique de la SFTF 2018
Coordinateurs : Karine BAUDELAIRE, Stéphane JUNG et Jérôme PAYEN DE LA GARANDERIE

Salle polyvalente de LA FONDATION L’ÉLAN RETROUVÉ, 23 Rue de La Rochefoucauld – 75009 Paris, jeudi 15 novembre 2018   – 20h30


Hélène DAVTIAN

 La fratrie à l’épreuve de la schizophrénie. De la nécessité d’apaiser la tension spéculaire.


Mon travail clinique et de recherche porte sur les questions liées à la thématique du virage vers l’ambulatoire en psychiatrie. Cette mutation concerne l’ensemble du système de santé, mais elle nécessite en psychiatrie particulièrement de porter une attention aux conséquences de cette transformation et de renouveler les paradigmes du travail avec l’entourage familial des patients.

La thèse, Fratrie et schizophrénie : problématique de la coexistence sous le toit familial, vise à repérer les effets du déplacement des prises en charge vers le domicile familial et la façon dont les relations interpersonnelles et intersubjectives peuvent être mises en tension au niveau de la fratrie.  L’objectif de la recherche était de mieux comprendre ce qui se passe au sein d’une fratrie lorsque l’une des personnes est atteinte de schizophrénie. Il s’agit d’une recherche exploratoire rétrospective où les frères et sœurs sont invités à revisiter leur histoire. La recherche vise à approcher l’expérience subjective vécue par chacun des membres de la fratrie et à comprendre ce que la maladie a introduit comme changement sur le plan intrapsychique et interpersonnel.

La recherche permet de repérer l’actualisation de la tension spéculaire (en miroir) lors de l’apparition des troubles, non seulement pour les frères et sœurs du patient, mais aussi pour le patient lui-même. Cette tension est d’autant plus forte que les troubles apparaissent au moment de l’adolescence, phase de réveil et de résolution du processus d’individuation/séparation et que les frères et sœurs se trouvent en situation de cohabitation parfois contrainte.

Réfléchir aux façons de soulager cette tension ouvre des perspectives préventives du côté des frères et sœurs, mais aussi curatives du côté des frères/sœurs atteints.


Hélène DAVTIAN, Psychologue PhD

Membre fondateur de l’Association Les Funambules

Thèse sous la direction de Régine Scelles  « Fratrie et schizophrénie, problématique de la coexistence sous le toit familial » , 2016

Publications :

  • Davtian H, Scelles R, 2016, The issues of cohabitation among siblings when a member suffers from schizophrenia Current Psychiatry Reviews Vol 12, 4 Issues
  • Davtian H, Scelles R, 2013, La famille de patient schizophrène serait-elle devenue une ressource inépuisable ? L’Information Psychiatrique, Vol 89, N°1, janv 2013. DOI : 10.3917/inpsy.8901.0073
  • Davtian H, 2010, Le handicap psychique et ses retentissements sur la fratrie, Annales Médico Psychologiques N°168 p773-774
  • Davtian H., Collombet E., 2009, Pour une meilleure prise en compte des frères et sœurs de personnes souffrant de troubles psychotiques, Thérapie Familiale Vol 30 N°3 p 315-326, Genève.
  • Davtian H et al, 2007, Frères et sœurs face aux troubles psychotiques, ouvrage collectif sous la direction de, Unafam.