argumentaire Muriel MEYCKENS séminaire 19/10/2017

Séminaire clinique de la SFTF
Coordinateurs : Karine BAUDELAIRE, Stéphane JUNG et Jérôme PAYEN DE LA GARANDERIE
LES SÉMINAIRES DU JEUDI

NOUVEAUX MODÈLES DE SOINS : TECHNICITÉ OU COMPLEXITÉ ? UNE RÉFLEXION SYSTÉMIQUE
Séminaire du 19 octobre  2017 – 20h30 – l’Élan Retrouvé


Abstract Communication de Muriel MEYCKENS  « Travailler en équipe, pour le meilleur et pour le pire »

 

Le travail à plusieurs ne s’improvise pas. La santé d’une équipe ne réside pas dans l’absence de crises mais dans sa capacité de les vivre, d’identifier ses maladies et de voir comment ne pas s’enliser dans les problèmes. Les tensions font partie de la vie institutionnelle, comme le conflit intérieur est inhérent à la condition humaine.

 

Lors de la conférence, nous aborderons les pièges qui peuvent paralyser les équipes et proposerons quelques pistes de réflexion. Quel espace de parole pour s’interpeller entre professionnels, pour amener les questions et les impasses dans lesquelles chacun, à certains moments, peut se sentir coincé ? Comment continuer à collaborer au-delà des tensions, tensions parfois en lien avec la problématique des bénéficiaires ? Le concept de « différenciation du soi » (Murray Bowen), sert notamment de fil de conducteur pour tenter favoriser un contexte dans lequel la parole de chacun se dégage des enjeux relationnels et permet de continuer à penser la clinique.

 

PRESENTATION

Muriel Meynckens-Fourez est pédopsychiatre et psychothérapeute systémique. Après 30 ans de pratique dans un hôpital pédospychiatrique, Feux Follets, elle est actuellement directrice thérapeutique du département « enfants-ado-familles » au Service de Santé Mentale de Louvain-la-Neuve (Université catholique de Louvain – UCLouvain). Au Centre Chapelle-aux-Champs de l’Université catholique de Louvain, elle a été formatrice en systémique de 1983 à fin août 2017 dans l’équipe du CEFORES (centre de formation et de recherche en systémique et thérapie familiale) et, à la suite d’Edith Tilmans-Ostyn, responsable de cette équipe de 2004 à fin août 2017. Au sein du Centre Chapelle-aux-Champs, elle est toujours responsable du groupe « Institutions » (supervisions d’équipes) depuis sa création en 1985. Elle intervient aussi dans les formations en « médiation familiale » (UCLouvain) et  « décrochage scolaire » Elle est membre du comité scientifique de la revue Thérapie familiale de Genève.

Elle est co-auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles portant notamment sur le travail en institution et sur la fratrie :

  • Les ressources de la fratrie(sous la direction de Tilmans-Ostyn E. et Meynckens-Fourez M.), Erès-Relations, 1999, Toulouse (traduit en portugais et en flamand)
  • Dans le dédale des thérapies familiales – Un manuel systémique, (Meynckens-Fourez M. et Henriquet-Duhamel M.-C.), 2005, réédition 2014, Erès-Relations, Toulouse
  • Qu’est-ce qui fait autorité dans les institutions médico-sociales?, (sous la direction de Vander Borght Ch. et Meynckens-Fourez M.), Erès-Empan, 2007 (réédition 2012), Toulouse
  • Eduquer et soigner en équipe – Manuel de pratiques institutionnelles, (sous la direction de Meynckens-Fourez M., Vander Borght Ch., Kinoo Ph.), 2011, réédition 2013, De Boeck-Carrefour des psychothérapies, Bruxelles